Base Neptune

Collection: Styx - Date de Publication: le 3 Juin 2010

Depuis des temps immémoriaux, les deux principales puissances de la planète, Neptune et Pluton, se livrent mutuellement une guerre sans merci. Séparés par une frontière naturelle riche et mystérieuse appelée Terre Neutre, les deux pays redoublent d’efforts afin de mettre au point la technologie qui saura définitivement évincer l’adversaire. Lorsque le journaliste Haufmein enquête sur la Base Neptune, il apprend que le Roi serait en possession d’une force capable de réduire Pluton à néant…

Renart nous livre ici un univers bichromique et claustrophobe, avec une touche d’expressionnisme. A mi-chemin entre la bande dessinée franco-belge, le manga et le comics, Base Neptune joue à brouiller les pistes et s’amuse des figures imposées de la science-fiction.

Interview

Quel rôle a joué la communauté manolosanctis dans ton travail d’auteur ?
Renart : Manolosanctis m’a fait confiance en tant que jeune auteur là où les grandes maisons d’édition ne veulent que des noms, toujours des noms. Quand l’intention n’est pas uniquement pécuniaire mais aussi de chercher à éditer quelque chose d’original, qui sort un peu de l’ordinaire, là  il y a une vraie volonté d’édition. C’est sur ce terrain que je m’entends avec manolosanctis, et ils m’ont soutenu dans ma démarche.

Quelles sont tes influences en tant que dessinateur et scénariste ?
R : Pour chaque BD, mes influences varient et évoluent. Pour Base Neptune, c’est vraiment Blutch, Frederik Peeters (son travail sur Lupus) et l’univers d’Evangelion qui ont primé.

L’impression que donne ton album, Base Neptune, c’est d’être inspiré par des références cinématographiques ou pour le moins lovecraftiennes. Quel est ton univers personnel ?
R : Les deux. 2001, L’Odyssée de l’espace a toujours fait partie de mes livres et de mes films cultes, j’ai aussi eu mes périodes Lovecraft, Asimov et Bradbury (j’ai longtemps voulu adapter Chroniques Martiennes en BD, d’ailleurs).C’est sûr que  tous  ces auteurs m’ont énormément inspiré. On ne le redira jamais assez, un livre fait travailler l’imaginaire, on y inclue son propre univers et ses propres références pour l’imager : c’est donc bien plus stimulant encore que les films desquels nous ne sommes que spectateurs.

Sales Points

-Un récit à la croisée de Philip K Dick et d’Edgar Alan Poe -Un style tranché qui joue habilement avec les codes de la SF -Une trame haletante dont on ne décolle pas avant la dernière page

Categories Science-fiction
Trailer

Caractéristiques

Isbn 9782359760019
Nombre de pages 128
Dimensions 160 x 220 mm à la française
Cover Format Souple à rabats, bichromie
Cover Paper Performa White 280 g
Papier intérieur Quadrichromie sur papier Arctic Volume 150 g
Qualité d'impression 150 lpi
Bookbinding Format Broché cousu collé, avec rabats