Branleur(s)

Chronique d’une jeunesse rayonnante

Collection: Styx - Date de Publication: le 3 Mars 2011

Suite au divorce de ses parents, Laurent retourne vivre chez sa mère, à Nantes. Il retrouve alors Alan, son meilleur ami apprenti rocker, et rencontre sa copine Nadège, qui l’attire immédiatement sans qu’il ose pour autant l’approcher. Entre les cours, ils n’hésitent pas à s’arrêter pour boire un godet, enchaînent les soirées avec leurs vieux copains et les virées en voiture customisée.

Avec une justesse de ton emplie de nostalgie et un humour sensible, Jules et Tom Fradet dépeignent le quotidien de petits branleurs sympathiques.

Interview

Chacun peut retrouver des éléments de sa propre vie dans Branleur(s), ce qui rend les personnages attachants. L'histoire est-elle inspirée de vos expériences personnelles ?
J&T : C'est le défi de cette histoire : que chacun puisse reconnaître dans les personnages une part de lui-même ou celle d'un proche. Laurent et Alan ont des caractères bien distincts. Evidemment, nous nous sommes appuyés sur événements vécus pour composer leur personnalité. Cela dit, il ne s'agit nullement d'un récit autobiographique mais plutôt d'un témoignage sur une période charnière : "L'âge des possibles pour reprendre le joli titre du film de Pascale Ferran.

Quel rôle a joué la communauté manolosanctis dans le développement et les évolutions de l'album ?
J&T : Enorme ! Nous savions qu'en abordant un sujet aussi ordinaire, nous éveillerions la curiosité de plus d'un... (MonsieurTo nous a ouvert ce chemin et  nous a d'ailleurs soutenu dans cette entreprise). Pourtant, nous ne nous attendions pas à autant de lecteurs. Et nous leur devons notre publication chez manolosanctis. Nous remercions également l'équipe de manolosanctis qui nous a assisté, encouragé et supporté aussi...

Quelles sont vos influences en tant que dessinateur et scénariste ?
J : Les plus visibles, Christophe Blain, Manu Larcenet et Riad Sattouf. On a emprunté chez ces auteurs le découpage des scènes et certains tics d'expression. Quant à la sensibilité des personnages, je l'ai puisée dans les livres. Je crois que lorsque j'ai écrit le scénario de Branleur(s), j'étais en train de lire Chronique d'un été de Patrick Gale... qui, d'ailleurs, n'a rien à voir avec notre histoire.                                                          

T : Je viens de découvrir Jason, l'auteur norvégien... Et je reste sur le cul ! Je compte beaucoup m'en inspirer pour nos prochains travaux. Il représente un souffle nouveau pour le neuvième art. Ses inventions de mise en scène sont ahurissantes d'efficacité ! Il ouvre un sillon qu'il FAUT creuser ! (rire)

Sales Points
  • Un regard juste et drôle sur des adolescents de province
  • un sens des situations et des dialogues qui frappent juste à chaque page
  • Un des gros buzz de la communauté manolosanctis de ces derniers mois
Categories Chronique sociale
Trailer

Caractéristiques

Isbn 9782359760187
Nombre de pages 64
Dimensions 190 x 270 mm, à la française
Cover Format cartonnée, quadrichromie
Cover Paper offset mat 135 g, carton 1440g, 2,4 mm
Papier intérieur Munken Pure 130g
Qualité d'impression trame aléatoire
Bookbinding Format cousu, dos arrondi, pelliculage mat, vernis sélectif