Hécate & Belzébuth

Les aventures drôles et sexy d’un couple diabolique

Collection: Gemini - Date de Publication: le 20 Janvier 2011

Belzébuth - Belzé pour les intimes - s’est vu refiler la garde des Enfers. Cloué 666 heures sur 666 sur son trône infernal, Belzé s’ennuie… Heureusement qu’arrive Hécate, la jolie sorcière qui en pince pour son bouc ! Accompagnés de leur cerbère domestique, les deux amants diaboliques batifolent en enfer, défient saint Georges au tennis, jouent les outsiders dans des courses hippiques où se disputent les quatre chevaux de l’Apocalypse... Grâce à la malicieuse Hécate, et malgré la fureur de Satan, Belzébuth continue de s’éclater à une cadence infernale !

Se réappropriant avec panache les grandes figures mythologiques, Stéphane Melchior-Durand et Loïc Sécheresse (Raiju et Raiden aux éditions Gallimard) nous offrent ici une collection de récits au trait enlevé et à l’humour délicieusement déjanté. monde souterrain...

Interview

Interview de Loïc Sécheresse

Tu n'en es pas à ta première collaboration avec Stéphane. Qu'est-ce qui t'amène à renouveler l'expérience avec lui ? 
L : Je travaille avec lui d'abord parce que l'on se connaît et s'apprécie beaucoup ! Cela nous permet de collaborer avec beaucoup de complicité, d'échanger sans complaisance sur l'écriture, la mise en scène ou le dessin, de partager des références, des découvertes. On ne se prend pas trop au sérieux, tout en faisant les choses sérieusement. Plus précisement, Hécate et Belzébuth sont nés de quelques dessins que j'avais faits, sans idée précise, et sur lesquels Stéphane a très rapidement développé un univers qui, même s'il l'a construit avec toute la richesse de son expérience ou de ses idées, me donne l'impression qu'il m'a été taillé sur mesure. Alors pourquoi se priver ?

Ton trait se distingue entre tous. D'où te vient ce style singulier ?
L : Je pense que c'est parce que je ne suis pas un "pur dessinateur formé à la BD". Le fait d'avoir étudié l'illustration puis d'en vivre m'a amené à développer un dessin que je souhaitais à la fois simple, expressionniste et élégant, parfois proche du signe. Je voulais répondre aux attentes dans ce domaine mais aussi et surtout assouvir mes propres aspirations. Entamer une démarche BD m'a amené à reconsidérer l'anatomie, la perspective, des choses somme toute très académiques, que j'ai essayé de marier au côté iconique de mon dessin. Finalement, je ne sais pas si mon trait est si singulier car toute la nouvelle vague BD s'est développée sur la volonté de repenser le dessin. En tout cas, je m'évertue à cultiver cette caractéristique. 

Stéphane Melchior-Durand nous parle de l'origine d'Hécate et Belzébuth : 

SMD : Je n'ai aucune imagination. Tout est vrai. Voilà comment c'est arrivé : c'était l'hiver dernier. Loïc et moi grelottions de froid dans notre misérable petite mansarde d'auteurs sans éditeur de la rue Hector Malot. Pour tromper la faim qui nous tordait le ventre, je rappelais à Loïc notre joyeux festin de la veille : celui où nous sucions goulûment à tour de rôle, et malgré nos gencives malades du scorbut, la dernière tuile de notre toit, cuite au bois de notre dernière poutre. Loïc acquiesça, les yeux embués d'espoir et de neige : "Tu as raison : tant qu'on a un toit sur la tête, on peut s'en sortir !" On décida donc d'en finir. Comme nous ne possédions vraiment plus rien, Loïc décida de mimer la corde et moi le tabouret. C'est alors que Belzé surgit, un parchemin à la main. En échange de nos âmes, il prétendit nous faire éditer à coup sûr : avec le parchemin, il nous confia un récit, le sien, chronique désopilante mais néanmoins rigoureusement exacte de sa vie infernale. Nous fîmes semblant de résister à la tentation, puis nous signâmes très vite le pacte sans le lire, ainsi qu'il est de coutume. Belzé reparti, c'est Hécate qui apparut. Elle nous expliqua dans quel effroyable pétrin nous venions de nous fourrer, puis nous indique la sortie : la damnation pouvait être annulée si nous éditions chez manolosanctis. Voilà. C'est la vérité, juré craché ! 

Sales Points
  • deux talents de la BD reconnus, déjà auteurs de Raiju et Raiden chez Gallimard (Bayou)
  • un couple infernal, glamour et irrésistible
  • un humour débridé et décadent qui multiplie les références
  • 20 pages en couleur
Categories humour
Trailer

Caractéristiques

Isbn 9782359760163
Nombre de pages 96
Dimensions 190 x 270 mm, à la française
Cover Format cartonnée, quadrichromie
Cover Paper offset mat, 2,4 mm
Papier intérieur Munken Pure 130g
Qualité d'impression 150 lpi
Bookbinding Format cousu, dos rond, vernis sélectif, pelliculage mat