Antigone

Quand Antigone rencontre Lolita...

Collection: Styx - Date de Publication: le 2 Décembre 2010

« Madame veut vivre de grandes aventures ? Des émotions fortes ? De l’amour avec un grand A, de la foule en délire ? Du passionnel et du destructeur ? » Une jeune adolescente trompe son ennui en lisant Antigone au bord de la piscine d’un club de vacances. La nymphette se rêve héroïne tragique, échappant à la médiocrité du quotidien. Alors qu’elle languit à une table, un homme d’un certain âge s’approche, serait-ce pour elle l’occasion de vivre enfin ?

Avec le trait aérien et délicat qui la caractérise, Maud Begon s’inspire avec audace de Lolita et d’Antigone, deux figures mythiques de l’adolescente. Deux références majeures, mais aussi deux univers graphiques s’harmonisant parfaitement pour mieux transcrire l’univers mental de l’héroïne et les prolongements fantasmés d’une réalité insuffisante. Elle rend avec subtilité et poésie la grâce et l’impatience indolente de l’adolescente dans cette réécriture originale et décalée.

Interview

Ton Antigone se trouve dans une certaine attente de la vie. Elle est plutôt fataliste alors que l’Antigone de la mythologie met tout en œuvre pour devenir le propre maître de son destin. Pourquoi avoir fait le choix de les opposer ?
M : Mon Antigone se croit plus maligne que le destin, c'est ce qui, à la fois, la rapproche et l'éloigne de l'Antigone de la mythologie. Il y a une paresse fourbe très adolescente dans cette volonté de voir les choses en plus grand, mais de plus loin. Elle veut voir mais pas pour de vrai, juste toucher.
Je n'ai pas fait le choix de les opposer. C'est une tentative de mise en abîme de l'action, de l'attente, d'un jeu d'acteurs. Mon Antigone ne cherche surtout pas à être une incarnation de l'Antigone. Elle en est une dérive, une sorte de bouture d'Antigone qu'on met dans une terre commune et fertile. La vraie Antigone est beaucoup moins folâtre, elle vit des choses graves, terribles, qu’elle ne veut ni taire ni accepter. Au fond, chez mon Antigone aussi, on retrouve ce refus de faire des compromis parce que la vie de tous les jours est également pleine de choses graves qu’on peut ne pas vouloir accepter. 
Je crois que c'est à cet âge-là, à cette charnière adolescente, qu’on ressent cela le plus violemment, de toutes ses tripes, de tout son dégoût. C’est un peu ça le concept de l’Antigone.

Quel rôle a joué la communauté manolosanctis dans le développement et les évolutions de l’album ?
M : Un regard sur mon travail, un encouragement à pousser plus loin des idées embryonnaires.

On retrouve la même dynamique dans ta BD que sur ton blog, tout comme certains personnages. Est-ce que chacun représente finalement une certaine facette de ta personnalité ? 
M : C'est compliqué pour moi de répondre à cette question : admettre que oui, c'est à la fois un tout petit peu réducteur, mais également vrai. Ca dénote un certain exhibitionnisme que je n'assume qu'à moitié. Répondre que non, c'est nier bêtement que tout ça sort de moi. 

Dans ton récit, la jeune Antigone est tiraillée entre le monde de l’enfance et celui des adultes. Redoutant l’ennui, elle cherche à pimenter sa vie alors qu’elle craint de faire de véritables choix. C’est une situation face à laquelle tu t’es toi-même trouvé confrontée ? 
M : Je m'y suis trouvée confrontée, j'y suis toujours confrontée, je pense que c'est l'adolescence. Cette situation est une des essences, une des choses qui rend ce passage si riche, fragile, étrange et grave.
Et pourtant c'est terriblement commun, voire anodin. Moi c'est ce fil-là qui m'intéresse. Le fil du passage qu'on n’arrive pas à franchir, sur lequel on danse, sans pourtant vouloir tomber d’un côté ou de l’autre. 

Sales Points
  • Un conte moderne qui rappelle les héroïnes à l'érotisme innocent de La Piscine, de Lolita ou de Taxi Driver
  • la rencontre inédite de figures mythiques de la littérature et de la bande dessinée
  • Maud transgresse toutes les règles, tant sur le fond que sur la forme, à nous donner le vertige
Categories Drame
Trailer

Caractéristiques

Isbn 9782359760088
Nombre de pages 72
Dimensions 190 x 270 mm, à la française
Cover Format cartonnée, quadrichromie
Cover Paper offset mat 135 g, carton 2,4 mm
Papier intérieur Munken Pure 130g
Qualité d'impression 150 lpi
Bookbinding Format cousu, dos arrondi, pelliculage mat, vernis sélectif